Leaving Promised Neverland

» Critique de l'anime The Promised Neverland (TV) par Sacrilège le
31 Mars 2019
The Promised Neverland (TV) - Screenshot #1

Posons les bases de cette critique :
- Je n’ai pas lu le manga et ne ferai aucune comparaison entre l’adaptation et l’œuvre originale
- Je ne suis pas douée pour juger la technique et j’en ferai donc plutôt une appréciation globale, jaugeant à la place un ressenti quant au visionnage de la série

Je mentionne mon manque de faculté de discernement quant aux aspects techniques à bon escient. Ce n’est pas mon truc et j’ai toujours beaucoup de difficultés à discerner un bon d’un mauvais chara-design (dans la limite du raisonnable). Je préfère généralement me concentrer sur l’intrigue et l’avancement de l’histoire, quitte à ne pas identifier des problématiques de couleurs ou d’agencement de scènes. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai toujours du mal à justifier mes critiques de façon technique comme on pourrait s’y attendre, mais à la place donner une idée de mon avis totalement subjectif quant aux séries. Et cet anime est plaisant à regarder. C’est ce que je recherche dans une série et celle-ci fait pour moi tout à fait son office.

Etant dans la même logique focalisée sur des éléments importants plutôt que des détails, je juge souvent tout particulièrement l’élément de chara-design qui me permet de me sentir à mon aise devant un anime : la facilité avec laquelle je vais pouvoir discerner les différents personnages, ce qui est ici tout à fait faisable. Les distinctions physiques entre les protagonistes sont sans équivoque et permettent une bonne compréhension des événements et des retournements de situation. Ces derniers ne sont pas étonnants à proprement parler, mais suscitent avant tout une curiosité quant à la situation suivante. On sait pertinemment qu’on aura droit à une surprise mais on attend de voir laquelle. De fait, je n'ai ni été surprise, ni déçue, suivant avec intérêt la succession des épisodes.

Egalement, la série s’adresse à tous les publics, car facilement compréhensible par chacun et jouant sur une terreur enfantine bien connue : se faire enlever par des monstres. Mais en outre sur une problématique souvent usitée : un sentiment de manque de liberté à l’intérieur face à un manque de sécurité à l’extérieur. La fin ouverte fait également ce que l’on attend d’elle, sans chercher à appâter le chaland inutilement.

Je résume cette critique succincte en reprenant mes mots du début : The Promised Neverland n’est pas exempt de défaut mais est compréhensible et agréable à regarder, ce qui est pour moi tout à fait satisfaisant.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (7)
Amusante (1)
Originale (1)

8 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Sacrilège, inscrit depuis le 27/10/2005.
AK8.1.13 - Page générée en 0.051 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.159327 ★